Tous les enfants peuvent calculer comme tous les enfants peuvent nager... justement !

Il ne fait aucun doute à personne qu’un Lauren LAFFORGUE, éminent mathématicien du groupe d’experts de l’académie des sciences en ce qui concerne l’enseignement des mathématiques, rare médaillé Fields français, barbotte comme un poisson dans l’eau dans le monde étrange du langage mathématique. Pas plus qu’il ne fait aucun doute à personne qu’une Laure MANAUDOU barbotte dans les piscines aussi bien qu’un dauphin.

Si Laure MANAUDOU, du haut de ses médailles, olympiques au lieu d’être fields, proclamait que « Tous les enfants peuvent nager comme tous les enfants peuvent calculer », on la croirait sans hésitation et même avec plaisir. Mais si elle nous disait que, pour cela, il faudrait mettre tous les enfants à plat ventre sur un tabouret et commencer dès la maternelle à faire les mouvements des 4 nages, elle provoquerait un monstrueux éclat de rire général. D’ailleurs, elle ne dirait sûrement jamais une connerie pareille parce que l’on sait, depuis au moins une centaine d’années, que personne n’apprend à nager de cette façon.

Et bien c’est ce que notre champion olympique des mathématiques et ses collègues experts n’hésitent pas une seconde à préconiser, avec leur histoire grotesque d’apprentissage des 4 opérations dès la maternelle ! Non seulement ça ne fait rire personne, mais en plus un éminent ministre le prend immédiatement pour argent comptant… et l’édicte en décret !

Arriver à un tel degré de stupidité serait comique si cela ne devenait dramatique, surtout parce que, comme pour l’apprentissage de la natation il y a un siècle, des quantités de personnes et surtout de parents, pire, des enseignants, vont le croire.

Déjà le mal est fait : les médias reprennent cela comme une proposition ordinaire qui n’a rien d’incongru, les syndicats poussent des hauts cris mais sans vraiment expliciter les raisons de leurs hauts cris, les enseignants… ne disent rien, les parents… sont prêts à croire n’importe quel gourou. Et vos enfants vont opérationner à plat ventre sur leurs tabourets dès 4 ou 5 ans… et vous allez même admirer béatement leurs progrès sur les tabourets. Et il faudra attendre qu’ils soient obligés de plonger pour de bon dans les mathématiques pour qu’on s’aperçoive qu’ils ne savent pas nager… pardon, qu’ils ne savent pas mathématiser ! Et il faudra probablement attendre quelques décennies pour s’apercevoir que, fut un temps, dans les années 70, on s’était déjà rendu compte que pour nager ou mathématiser, il fallait plonger dans la flotte ou dans les mathématiques. Mais on avait eu le tort, à cette époque, d’appeler cela « mathématiques modernes ». Vive MANAUDOU, mais pôvre LAFFORGUE !