Un certain nombre de parents me faisant la gentillesse de me lire, je leur signale un numéro intéressant du "Monde de l'Education" qui donne un aperçu historique de ces "écoles différentes" dont on parle beaucoup sans toujours savoir ce qu'elles sont, d'où elles viennent (n° 360 de juillet-août). Il y a pourtant quelques lacunes pour le moins curieuses pour une revue spécialisée et pleine de spécialistes :

- L'impasse est faite sur celui qui a le plus marqué l'école française, Célestin Freinet ! ceci est d'autant plus curieux qu'à son nom est attaché le plus important mouvement pédagogique national et international qui poursuit ses travaux : l'Institut Coopératif de l'École Moderne et la Fédération Internationale des Mouvements de l'École Moderne. (au passage je signale leur congrès qui aura lieu à Paris du 17 au 20 août au FIAP Jean Monnet)

- Les commentaires sont faits par des personnes certes très compétentes et sympathisantes, universitaires pour la plupart, mais qui manifestement ignorent tout de ce que l'on appelle "le terrain". Contrairement à la plupart des grands noms dont ils analysent la pensée et l'oeuvre qui, eux, ont élaboré leur pensée à partir de ce terrain ou l'on vérifiée sur le terrain ! Parfois, leurs propos relèvent du café du commerce, ce qui est suprenant pour des personnages comme Edgar Morin.

- Ce numéro ignore totalement les avancées des dernières décennies, qu'elles soient l'oeuvre de praticiens et/ou de scientifiques. Non seulement c'est une vue passéiste mais en plus c'est passer sous silence ce qui vient corroborer les visions des pédagogues de la fin du XIXème siècle ou du début du XXème.

Ceci dit, c'est quand même une bonne initiation !