vacances

"Vive les vacances, à bas les pénitences, les cahiers au feu, le maître (ou la maîtresse) au milieu"

Vous avez peut-être oublié ou jamais connu cette ritournelle qui était entonnée en monôme , souvent hurlée, par les enfants à la veille des "grandes vacances". Cela ne choquait personne et était même entendu avec un attendrissement certain, pour ne pas dire une certaine complicié, par parents et passants.

Il faut attendre aujourd'hui d'être rappeur pour oser une contestation verbale aussi violente de ce qui fait la base d'un système (pénitences, cahiers, maîtres) ! Et s'attendre aux foudres bienséantes !

Bien sûr, le verbe n'est pas la chair !

Retour au blog  -  Plan du site  -  livres  -