Pris par le travail sur un ouvrage qui se révèle plus important que je ne le pensais au départ, mon blog est un peu en sommeil actuellement (mais pas son auteur !).

Je prends cependant un moment pour signaler un mouvement passionnant, né il y a 3 ans à l'initiative de l'ACEPP (Association des Colectifs Enfants, Parents, Professionnels), il s'agit des universités populaires parentales (UPP). Des groupes de parents, habituellement déconsidérés pour la plupart comme leurs enfants, émigrés, sans papiers, ordinaires,... qui se sont engagés dans la conquête de leur parole, dans l'affirmation de leur existence comme parents, dans leurs droits de penser, de critiquer, de s'auto-critiquer, de réfléchir collectivement, de proposer...  de s'autoriser à être "chercheurs" sur leur propre statut de parents insérés dans une société, face à des institutions.

Des universitaires les aident, en toute humilité (ce qui est intéressant à souligner... pour des universitaires) en leur apportant outils et méthodologie mais en restant totalement en retrait.

Il y en a 6 en France (Lille, Leznnes-Nord, Bassin minier-Pas de Calais, Vénissieus-Rhône, Pau-PA, collectif paroles de femmes-Rhône) une à Gand, une à Berlin, une en créatuon à Bruxelles.

Vendredi 30 mai un colloque d'une grande richesse faisait le point.

Je vous livre comment se définissent par exemple les parents du "collectif paroles de femmes" de l'UPP du Rhône :

"Nous sommes un réseau de groupes de femmes habitant les quartiers populaires. Nous sommes un réseau régional d'expertise et d'utilité sociale. Nous nous engageons dans la transformation sociale.

On dit que nous sommes des parents démissionnaires, nous somme des parents citoyens.

Avec l'UPP,

nous voulons passer de parents acteurs à parents chercheurs (tiens tiens, ça vous dit quelque chose enseignants fonctionnaires qui passent à enseignants chercheurs ? ! ndlr)

Nous voulons que nos enfants bénéficient des mêmes chances que les autres, du meilleur enseignement possible, de la même réussite, parce que quand on pense école, on pense réussite.

Nous voulons valoriser les potentiels et les talents des enfants et des familles habitant les quartiers populaires,

Nous voulons que le regard sur les familles des quarties populaires change,

Nous voulons déconstruire les représentations,

Nous voulons disqualifier la disqualification,

Réhabiliter la relation,

Dé-psychologiser,

Dés-individuliser,

Dé-médicaliser,

Pour

Re-sociologiser,

Re-citoyenniser "

Vous comprenez que, dès le début, j'ai été enthousiasmé par ces initiatives porteuses d'espoir !

Au passage, je vous signale un long commentaire très intéressant que vient de faire paraître ANNy Paule

Tous les billets à propos des parents : http://education3.canalblog.com/tag/parents

L'appel pour le choix d'une "autre école" : http://appelecolesdifferentes.blogspot.fr/

scuola e poteri - scuola e democrazia - escola e poderes - escola e democracia - Schule und Mächte - Schule und Demokratie - escuela y poderes: escuela y democracia - school and powers - school and democracy - Parents of students – Parent teacher -  Eltern von Schülern - Padres de estudiantes – Padres de alumnos - Pais dos alunos - Genitori di studenti – Genitori degli alunni – Genitori degli allievi – coeducazione - coeducación - coeducation