C'est avec quelque stupéfaction quie j'ai pris connaissance du rapport BOCKEL sur la prévention de la délinquance. Dans le fond comme dans les termes utilisés. J'avais publié il y a quelques temps un billet sur la soviétisation de l'Education nationale d'un pays se proclamant libéral. J'avoue que là, il devient bien difficile de ne pas faire le rapprochement avec les principes utilisés dans les pays totalitaires qui consistent à ré-éduquer tout ceux qui ne sont pas conformes. La seule différence, c'est qu'on n'enfermera pas encore les parents dans des goulags, les camps dits de ré-éducation.

Je ne connais pas ce Monsieur BOCKEL, mais je suppose que ce doit être un parent parfaitement conforme, ayant consacré l'essentiel de son temps à ses enfants comme le bon père qu'il doit être, n'ayant jamais eu à s'angoisser sur leur devenir ou sur leur assiette à remplir quotidiennement. Quant à leurs éventuelles propensions à être délinquants, il semble évident qu'ils n'auront pas l'envie d'aller à piquer ailleurs ce qu'il leur suffit de trouver dans le portefeuille paternel.

Les organisateurs des prochains camps de ré-éducation parentale, les ré-éducateurs de parents, ne sont que... d'autres parents !

Ce rapport mériterait d'être décortiqué point par point. Au-delà de l'effrayante idéologie qui transparait dans de nombreuses formulations et qui n'est pas atténuée par leurs attendus, il y a la méconnaissance totale de ce qu'est la parentalité dans l'entité enfant/parent, l'impasse absolue sur les conditions sociales, économiques qui la rendent difficile à exercer, le silence total sur le système étatique, en particulier du système éducatif, qui la rend impossible à exercer.

Vive la république !

Ci-dessous, quelques extraits.

 

p 14

L’Etat, face à une parentalité en berne, en échec ou en difficulté, doit assurer la formation des parents en généralisant les écoles de parents, en développant le « coaching parental » (!!!), en prenant appui sur les réseaux d’aide à la parentalité et en responsabilisant les parents par rapport à l’école.

(...) Il ne s’agit ni plus, ni moins que de créer les conditions du rétablissement de la parentalité républicaine. (…)

p.15-16 : [à propos des stages parentauix prévus par la loi sur la prévention de la délinquance de 2007, méthodologie et objectifs]

 

(...) - Imposer ces stages dans un cadre contraint à toute famille, dont les manquements sont avérés ;

 

- Aboutir, à l’instar de l’expérience menée par le TGI de Paris, à des engagements écrits pris par les parents consacrés par un protocole d’intervention, un rapport étant adressé au parquet mandant ;

 

- Assortir ces stages, en cas de non respect des convocations et de mise en échec volontaire, de sanctions et de poursuites systématiques sur la base des dispositions de l’article 227-17 du code pénal.

p.19 :

 

Développer un véritable programme de coaching parental (!!!) en s’appuyant sur les réseaux d’accompagnement des parents (Proposition n°1).

p.22

 

1°) Mieux impliquer les parents dans la scolarisation de leur enfant

 

(…) Les parents défaillants ou qui ne répondent pas à un rendez-vous peuvent se voir convoquer, le cas échéant, par les services de police (...)

p.25 :

 

III- Pour une nouvelle économie de la sanction parentale

 

Toute politique de prévention de la délinquance juvénile n’a de sens que si des sanctions accompagnent systématiquement la mise en échec volontaire des mesures prononcées pour l’accompagnement des familles.

 

La pénalisation de l’irresponsabilité parentale est le pendant de l’aide et du soutien apportés à ces responsabilités.

 

(…) une pédagogie des sanctions (!!!) applicables doit être mise en oeuvre.

 

p.26 :

 

A - Conforter le maire dans la chaîne des sanctions

 

La loi du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance a fait du maire le chef de file de cette politique

 

 

Etc. etc. etc.

 

- diffuser les valeurs de la République auprès des parents en réaffirmant la valeur du travail comme mode d’émancipation et d’intégration (cela va être faccile quand il n'y en a pas, quand sa rémunération ne permet même pas de vivre...);

Tous les billets à propos des parents : http://education3.canalblog.com/tag/parents

L'appel pour le choix d'une "autre école" : http://appelecolesdifferentes.blogspot.fr/