Semaine de 4 jours, semaine de 5 jours... concertation, re-concertation, re-re-concertation... re-re-décision, re-contestation... Il faudrait pouvoir envisager la semaine de 6 jours, de 7 jours... pourquoi pas 8 jours , cela, ce serait le changement ! « Aucun problème ne peut être résolu sans changer le niveau de conscience qui l'a engendré. »,  Albert EINSTEIN, qui tire impertinemment la langue aux doctes experts et autres docteurs ès éducation, ès politique.

Je me suis suffisamment exprimé, sur ce blog, sur mon site, dans mes ouvrages, sur le fait que les rhytmes de l'enfant, dans le quotidien comme dans les plus longues durées, qu'ils soient biologiques, affectifs, psychologiques, cognitifs, sont individuels et ne peuvent jamais s'insérer dans un rythme scolaire collectif. Il n'y a pas un scientifique qui puissse contredire cela. Le vrai problème n'est pas celui sur lequel on butte éternellement sans solution. Le vrai problème c'est la conception de l'école, du système éducatif, de sa finalité, et surtout la transformation des représentations sur comment se construisent les enfants en adultes et comment ils acquièrent les langages nécessaires à leur autonomie d'adulte dans notre société, qui plus est comment ils accèdent à leur autonomie de citoyens acteurs et auteurs de la vie sociale. Quelles sont les conditions qui le permettent. C'est ce qu'il est le plus urgent d'étaler sur la table d'une concertation et de remettre en question. Le problème des rythmes ne sera plus un problème. Nous l'avons à quelques-uns amplement démontré dans une école du 3ème type.

Mais quel homme ou parti politique, qui plus est au pouvoir, aura l'audace en même temps que les capacités intellectuelles et les visions humanistes pour oser prendre ainsi le taureau par les cornes et affronter la dubitation frileuse de l'opinion, ses électeurs ?  Je n'en connais qu'un, ce fut Alain SAVARY... qui a rapidement été viré !

Mais peut-être que je me trompe ! J'espère me tromper ! Nous allons rapidement voir, en ce qui concerne l'école, si un changement a vraiment eu lieu.