Un ami s’étonnait que je n’aie pas produit un billet pour commenter rapport et discours sur la refondation.

Pourtant je les ai bien lus. Il n’est pas un mot, pas une phrase, pas un commentaire des médias ou de l’opinion publique dont ils se disent être le relais, qui ne démontrent que surtout… on ne va rien changer et que finalement il ne faut rien changer ! Un Titanic qui sombre tout doucement sans avoir rencontré d’iceberg, sans affoler le moindre de ses passagers, avec un capitaine qui demande à son équipage de mettre quelques sparadraps sur les fuites en croyant que cela va le rendre insubmersible alors qu’il ne l’a jamais été.

Le bac qui est le terme des rouages mis en place depuis la maternelle, n’a, très logiquement quand il s’agit de ne rien « refonder », même pas été interrogé.

Alors, il ne faudrait pas un billet mais un livre pour démonter tous les mots de cette imposture. Mais à quoi bon dépenser encore de l’énergie quand on sait qu’il ne sera lu par personne !

Sur les rivages il y a bien eu quelques rares marins pour tenter de prévenir que le Titanic était mal conçu et qu’il était condamné à couler avec sa cargaison, mais ils n’avaient pas de mégaphones et le vent à emporté leurs paroles. Il y a bien eu quelques petits bateaux conçus autrement et qui voguaient gaillardement mais on ne voulait pas les voir et ils ont disparu à l’horizon.

Reste à attendre que le monstrueux vaisseau ait coulé définitivement en espérant que quelques passagers aient réussi à construire des radeaux.

A moins que…

Pessimistement vôtre !