Conversation récente entre N. ma compagne et une de ses amies :
" - Bernard a développé et appliqué la théorie du canapé (...) (1)
- Oui mais maintenant ton canapé est niqué !"
Effectivement, le canapé attend dans la pelouse qu'un copain vienne l'embarquer à la déchetterie... et on cherche un canapé pas cher qui n'aura plus d'objectif expérimental mais celui normal de caler confortablement nos fesses !
 
(1) La théorie du canapé n'est venue qu'après coup : sur ledit canapé, qui à l'origine était l'accession à un confort bourgeois qui avait écorné les finances familiales, le môme de la maison y a à peu près tout fait : pisser sur le canapé, dormir sur le canapé, manger et laisser des miettes et des taches sur le canapé, puis sauter sur le canapé, faire du trempolino sur le canapé, faire de l'escalade puis de l'équilibre sur le dossier du canapé, du plongeon à partir des accoudoirs du canapé... le cirque du canapé auquel participaient les copains et copines invités et déchaînés. Evidemment, partage du canapé avec les chats de la maison, leurs poils, leurs essais de griffes...
C'est donc là, sur le canapé, grâce au canapé, que notre garçon a acquis une coordination corporelle, une créativité corporelle,  une jouissance corporelle... et aussi la confrontation sociale "Sacrebleu ! Arrête, on ne va pas en acheter un tous les 15 jours !". Bon ! Mais c'était notre môme ! On se régalait aussi à le voir prendre tout ce plaisir. On s'extasiait même à voir ses exploits. Donc, il faut prendre du plaisir à celui de l'autre ! Et on s'inquiétait (la maman surtout) "Arrête ! tu vas te rompre le cou !" prudemment, on a rapproché un vieux tapis près du canapé... il ne s'est jamais rien rompu parce que les sauts périlleux ne sont venus qu'à leur temps !
N'empêche que le canapé est "niqué" depuis belle lurette ! Un canapé qui n'avait rien d'éducatif (imaginez qu'un argument de vente des canapés ait été éducatif !)
Alors, qu'est-ce qui est éducatif ?  Une maman, un papa, un prof,  des méthodes, des principes, du "matériel éducatif" ? Bien sûr, un  peu, mais surtout un canapé qui est là par hasard !
Ah ! Maintenant c'est le mur des voisins : tennis, foot, yamakasi... là, cela devient problématique parce que ledit mur est en train de se décrépir à grande vitesse et que je ne vais pas tarder à avoir des problèmes avec lesdits voisins ! Socialisation !
Alors, dans l'aménagement éducatif d'un espace, l'important n'est pas dans les fonctions attribuées mais peut-être beaucoup plus dans tous les détournements rendus permis ! Finalement, toute l'histoire de la pédagogie Freinet et de l'école du troisième type n'est faite que de détournements... et de plaisirs dans ces détournements.