d'autres séries de commentaires

Cette uniformité de l'éducation nationale me semble même dangereuse et une diversification des approches me semble inévitable (un médecin).

Nous devons réformer notre vision de la transmission

D'un côté ce système dit aux élèves d'être autonomes, de l'autre il fait tout pour les rendre passifs

La liberté d'être et de devenir qui on est !

 Je n'ai eu d'autres choix que la déscolarisation.

Dans un cadre précisé par la loi

A partir de là je suis véritablement entrée dans le plaisir d'apprendre

 

Dr Michael N. - Dans mon expérience professionnelle et personnelle j'ai constaté un développement plus sain en moyenne des enfants scolarisés dans des écoles alternatives avec un degré d'épanouissement beaucoup plus élevé. D'ailleurs cette uniformité de l'éducation nationale me semble même dangereuse et une diversification des approches me semble inévitable.

Myriam T Je voudrais tellement avoir le choix du mode d'apprentissage de mes enfants. Est-ce normal que des enfants pleurent tous les jours et durant des années pour aller à l'école ?

Stéphanie G.. - Il me semble primordiale que les savoirs et savoirs faire puissent se transmettre de façon plus respectueuse des besoins de chacun ! Nous devons réformer notre vision de la transmission !

Elisabeth C. - je signe parce que je suis professeur en collège, et que je vois défiler depuis des années des élèves qui n'ont pas le profil des élèves que cible le collège unique (autant d'élève, autant d'approches éducatives différentes). Ces élèves sont "hissés" violemment dans la classe supérieure à l'issue de chaque année, contre la conscience des professeurs, car ces derniers savent parfaitement que ces élèves "hissés" n'ont pas le niveau, ils ont une logique différente de celle qu'on veut les faire suivre; et on les fait passer dans la classe supérieure au plus vite pour qu'ils puissent au plus vite sortir de ce système qui les écrase, les blase, les décourage, les rend indifférents et désabusés, et violents pour certains. Ce sont des milliers d'enfants sacrifiés à l'idéologie du collège unique qui n'accepte pas de voir la réalité : chaque enfant est u n trésor unique qui a à donner une richesse unique à son pays, à ses concitoyens, si l'on veut bien reconnaître, admirer et accueillir ses différences qui sont des richesses de complémentarités!

François R. - Je signe parce que je milite depuis 40 ans pour l'école nouvelle et que j'ai beaucoup expérimenté sur la transmission des techniques sportives sans que les partis de gauche ou les confédérations ne prennent en compte ce sujet (la peur des enseignants ?) http://www.aresa-ski-montagne.com/neuropsychologie.html Vous pouvez compter sur moi pour participer à ce combat qui est le plus sûr moyen de parvenir à l'écosocialisme.

Laurence B. - Professeur de philosophie dans un lycée classique, je vois les dégâts et les contradictions, d'un côté ce système dit aux élèves d'être autonomes, de l'autre il fait tout pour les rendre passifs. Vive un enseignement où les élèves peuvent agir avec autonomie et donner du sens à ce qu'ils font !

Didier B. - Ancien enseignant je vois passer à la trappe le peu que nous avions appris à pratiquer de l'école Freinet ou Montessori, et l'école république a reproché à mon fils d'être TROP éveillé !

Jessy michel . - Parce que je suis convaincue depuis fort longtemps qu'il faut changer notre système éducatif qui présente de sérieuses failles et ne favorise pas l'égalité des chances.

Pascale C. - pour le libre choix, donc la liberté

Celine D. - Parce-que l'enseignement traditionnel ne respecte pas le développement psychique de l'enfant.

Nolwenn D. - pour que tous les enfants aient accès à une pédagogie type celle qui a épanoui mes enfants comme jamais

Dorothée G. - Cette cause est juste et redonnera aux enseignants le goût d'enseigner et aux élèves le goût d'apprendre!!

Cecile H. - Pour que nos pratiques et nos efforts pédagogiques soient soutenus et reconnus au sein de l'éducation nationale. Pour laisser le choix aux parents et aux enfants d'une école de la coopération et de la joie d'apprendre...

Véronique L. - Je suis enseignante et je ne peux que constater la souffrance des jeunes, de plus en plus nombreux à se trouver en difficulté d'apprentissage. Comment expliquer qu'une dizaine d'élèves sur 30 n'arrive pas à lire, encore moins à écrire correctement en arrivant au collège alors qu'ils ont passé tant de temps à l'école ? Quelle image positive d'eux-mêmes peuvent-ils en retirer ? Je ne supporte pas de voir ainsi gâchées tant de compétences, de motivations, d'envie d'apprendre, de découvrir. STOP ! Cessons de les contraindre à la dépendance, l'analyse superficielle, l'apprentissage-zapping, la vitesse à tout prix, la passivité et l'ennui ! Battons-nous pour avoir la possibilité d'accompagner nos enfants vers l'autonomie, la responsabilité, la réflexion propre et profonde, la créativité, l'analyse, le savoir-faire, la connaissance de soi...

Sophie. - Je signe pour un vrai choix, pour la liberté d'être et de devenir qui on est !

Pascal G. - L'Education nationale est juste le reflet de notre société, elle apprend aux enfants à se plaindre en faisant peu avec beaucoup. Deux de nos enfants s'épanouissent en apprenant par une pédagogie alternative à faire beaucoup (et beau) avec peu...

Sabine G. - Mère et voulant une autre éducation pour mes enfants sans avoir l'argent pour les mettre dans une autre école alternative trop chère.

Marie S. - J'ai un enfant dans une école alternative et malheureusement payante, qui nous demande aussi beaucoup d'implication en tant que parents. Je suis pour l'école publique pourtant mon enfant n'y va pas car nous avons la chance d'avoir cette école différente à notre portée, mais je souhaiterais du fond du coeur que ce soit accessible au plus grand nombre ! Car les enfants d'aujourd'hui feront la société de demain. Quelle société voulons-nous pour eux demain ? cela commence déjà par quelle éducation nous leur offrons...

Charlotte J. - pour voir fleurir en France comme dans d'autres pays déjà une éducation variée et riche adaptée aux réels besoins de l'enfant! et donner le choix aux parents

Emilie G. - Parce que je suis enseignante, que j'aime profondément mon métier, mais que je suis parfois démunie pour accompagner au mieux mes élèves

Nine G. -j'ai été présidente du conseil d'administration de L'école Nouvelle d'Antony avec une pédagogie qui respecte le rythme et la spécificité de chaque enfant et j'ai admiré le travail fait par l'équipe pédagogique et le plaisir des enfants à venir à l'école

Diane P. - Ca c un SUPEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEER projet :)

stephanie P. Depuis longtemps je pense qu'il est nécessaire de proposer aux familles et surtout aux enfants une autre approche pédagogique. Je suis EJE et j'ai expérimenté, lors d'un stage, ces pédagogies institutionnelles et j'ai pu me rendre compte de l’intérêt qu'elles peuvent avoir. Ce qui est intéressant c'est de l’apporter dans les écoles publiques

Nathalie G. - Pour permettre à chacun le libre choix dans l'accompagnement qui convient à nos enfants à l'école, et que cela soit accessible à tous !

Pierre B. - Je soutiens la réflexion en cours sur l'autonomie des établissements scolaires et la liberté pédagogique dans le cadre de critères formalisés.

 françois T. -  De nouvelle méthodes existent et avoir le choix est important !

Serge A. - une école où le savoir-être est plus important que le savoir ou le savoir-faire

 Isabelle L. - Je suis parent et pour faire bénéficier mes enfants d'une autre approche que "traditionnelle", je n'ai eu d'autres choix que la déscolarisation.

Jean-Roger P. - L'expérimentation pédagogique est vitale dans un cadre précisé par la loi, ce qui est l'objet de cette pétition

Stephanie J. - Pour nos enfants qui sont tous différents!

Nathalie B. - parce qu'en cours moyens, j'ai eu un couple d'enseignants, Monsieur et Madame Desmarie, qui ont essayé cette autre approche éducative de l'école et qu'à partir de là je suis véritablement entrée dans le plaisir d'apprendre

Josette C. - Parce que j'ai envie de voir évoluer l'école pour un réel épanouissement de l'enfant !

Emmanuel B. - Parce que chacun a le droit de choisir la méthode éducative la plus adaptée à ses enfants.

Valérie B. - Pour que nos enfants puissent développer leurs potentiels et répondre aux enjeux de demain ( nous sommes une famille déscolarisante d'inspiration Freinet )

Patrick C. - Le pluralisme fait partie de la vie et de son évolution positive. La condition est que ce pluralisme soit publique et sous son contrôle

ISABELLE L. - Chaque enfant est différent, l'obliger à "entrer" dans un seul cadre est stopper sa merveilleuse "biodiversité".

d'autres séries de commentaires