vélo

Pour compléter le billet précédent, une anecdote amusante celle-ci, mais pas neutre :

Un enfant, Franck, aimait dessiner et était doté d'un humour très fin.

Son père était un mordu du vélo.

Un jour, Franck dessine en premier plan deux coureurs cyclistes avec chacun une étiquette, "Anquetil" et "Poulidor" pour que personne ne s'y trompe. Puis la route qui s'éloigne et, tout au fond du dessin, un point avec une étiquette fléchée "mon père".

Je trouvais, nous trouvions sont dessin à la fois amusant et plein de tendresse pour son père (croyions-nous !).  Il fut donc publié en bonne place.

Le lendemain, Franck nous déclare qu'il ne veut plus participer au journal et le vendre dans le village : "Je me suis fait engueuler par mon père qui n'a pas apprécié que je  fasse rigoler le village avec lui !"

Dans la discussion qui s'engage, d'autres enfants renchérissent : "On en a marre de voir les gens acheter notre journal jusrte pour nous faire plaisir et pas le lire. - Ma voisine me dit que cela va l'aider à allumer son feu ! - Et puis il faut faire attention à ce qu'on dit..."

C'est à cette occasion qu'a été prise une décision mémorable et qui a beaucoup influencé sur la suite : les enfants décidèrent de ne plus vendre le journal aux parents et au village mais de le faire seulement pour les écoles du réseau, et de leur en envoyer un chaque semaine. Ils venaient de se libérer de l'auto-censure, de donner à leurs publications l'objectif de provoquer des interactions, de l'interrelation.

Mais curieusement, ce furent les parents qui s'étonnèrent et réclamèrent ce journal qui du coup leur manquait. Il fut alors décidé de produire mensuellement un autre journal, bien lèché, en extrayant des textes bien choisis de l'hebdomadaire. Les enfants venaient d'apprendre ce qu'était une conférence de rédaction quand il s'agit de choisir ce qui va composer un journal en rapport avec le public qu'il vise.

Il est vrai que nous venions aussi de nous emparer de l'informatique dont une des révolutions importante a été de redonner à chacun la facilité et le pouvoir de la diffusion. 

Retour au blog  -  Plan du site  -  livres  -