ensemble

Vous êtes nombreux, venant d’apprendre que le couperet va tomber sur votre école à la rentrée. Si ce n’est cette année ce sera l’an prochain puisque c’est programmé pour tout l’hexagone.

Toutes et tous vous tentez de résister, d’expliquer que vos écoles sont tout le contraire d’être archaïques, que s’y développe une autre approche de l’éducation qui en fait l’école du XXIème siècle, une école que les enfants aiment, s’y construisent tous mieux qu’ailleurs y compris en ce qui concerne les apprentissages scolaires, que c’est prouvé y compris par les enquêtes de l’Education nationale. Vos villages avec vos municipalités expliquent comme c’est vital pour eux, vital pour la vie démocratique elle-même.

En pure perte, c’est la lutte du pot de terre contre le pot de fer.

Isolément, vos luttes sont pratiquement vouées à l’échec.

Alors, fédérez-vous. Si était organisé par exemple une journée nationale où, le même jour, toutes les petites écoles condamnées immédiatement ou dans un futur très proche faisaient une action commune (par exemple occupation des classes, débats un peu partout sur le multi-âge, les petites structures…), alors, peut-être, les médias nationaux s’y intéresseraient enfin, l’opinion publique découvrirait… une autre école, les arguments seraient au moins entendus si ce n’est écoutés.

Parce que tout le monde ou presque ignore ce que sont, ce qui se passe dans ces classes uniques ou ces petites écoles multi-âge.

Normalement il y a organisation qui pourrait facilement et rapidement coordonner une action commune, c’est la Fédération Nationale de l’Ecole Rurale qui, à son origine, avait été créée pour cela.

Soyez nombreux à la contacter d’urgence ! Sollicitez-la. http://ecole-rurale.marelle.org/ (son secrétaire, Michel Baron baronmi !!!wanadoo !fr)

Et signez et faites signer cet appel qui vous concerne aussi : http://appelecolesdifferentes.blogspot.fr/ 

A noter : en 1989 où le premier plan d’éradication massive des classes uniques et petites écoles avait été programmé, c’est ainsi que nous avions réussi ensemble à enrayer la machine à couper et provoquer en 1993 le décret d’un moratoire sur leur suppression, malheureusement supprimé en 2000, à cause peut-être d’un ralentissement de la mobilisation.

Retour au blog  -  Plan du site  -  livres  -