Sans titre

Je vous avais parlé de l’école de St-Cyr le Chatoux, classe unique exceptionnelle par ses pratiques condamnée à disparaître à la fin de l’année par l’application de la politique de l’Education nationale (ici).

Il restait cependant un infime espoir qu’elle puisse être transformée en école innovante accessible à d’autres familles de la région. Cet infime espoir était probablement encore trop insupportable pour certains pour que se déclenche l’incroyable affaire que je vous narre ci-dessous.

Vacances de printemps, une mère de famille du village aide son enfant à rechercher des documents sur les dauphins et pour ce faire ils consultent le site de l’école mis au point depuis des années par Philippe et ses collègues du réseau « arbustes ». Chaque fois qu’une des écoles trouvait un lien intéressant sur un des sujets de recherche des enfants, celui-ci était classé et inscrit dans le site.

On ne peut qu’apprécier alors l’attitude de cette maman s’intéressant à ce que faisait son enfant et l’y aidant. MAIS le clic sur le lien des dauphins aboutit… à une page d’avertissement « site réservé aux adultes » !

L’émotion de la maman est bien compréhensible, il y avait quelque chose d’anormal.  Mais au lieu de prévenir Philippe et de lui demander ce qui se passait, elle envoie immédiatement un message à tous les autres parents et au maire. Ce dernier informe tout aussi immédiatement l’Académie qui, tout aussi immédiatement, dépose plainte et suspend Philippe à titre conservatoire  pour 4 mois en attendant les conclusions de l’enquête! Rien à dire sur la réaction de l’académie, depuis quelque temps, qu’il s’agisse de terrorisme ou de soupçon de pédophilie, les procédures sont immédiatement appliquées.

Prévenu par un autre parent le lendemain, Philippe voit ce qui s’est passé, remonte dans l’historique du site, constate que le nom de domaine du fournisseur d’accès sur lequel on trouvait des renseignements sur les dauphins (affinityweb) avait été racheté fin décembre 2015 par… un site de rencontres pour adultes basé en Californie !!! Tous les anciens liens d’affinityweb conduisaient alors automatiquement sur la page d’avertissement de ce site ! Banal pour tous les pratiquants d’internet, d’où l’intérêt du contrôle parental à la maison, les ordinateurs des écoles étant eux tous protégés. La vérification de tous les liens avait bien été réalisée périodiquement par l’école… début décembre 2015 quelques jours avant le rachat du nom de domaine par le site de rencontres adultes, d’où l’incident improbable.

L’enquête de gendarmerie réalisée promptement aboutit à la même conclusion et le procureur classa l’affaire sans suites, l’académie annulant, 15 jours après, l’arrêté de suspension..

MAIS, dès le lendemain du déclenchement de l’affaire, le Progrès de Lyon, informé mystérieusement par un habitant du village, reniflant probablement une « grosse affaire » titre en Une sans aucune enquête journalistique :

 affaire-st-cyr11affaire-st-cyr11

 Tout aussi rapidement, l’info est reprise sans plus de vérification par des journaux comme le Figaro, Ouest-France…  et même FR3 où Philippe est transformé en « témoin assisté », donc sur qui pèsent de forts soupçons. Quelle belle affaire bien sordide à ne pas manquer, qui plus est dans la classe unique d’un bled perdu !

Vous imaginez facilement l’effervescence dans la région, dans le village et la situation de Philippe. Bien sûr, quelques jours plus tard, informé par un communiqué du procureur lui-même,  le Progrès rectifie le tir, mais pas en page Une cette fois

affaire-st-cyr3

  L’article est cette fois circonstancié (bien qu’il n’y ait jamais eu d’images pornos sur le « site éducatif »)…. mais trop tard, le mal était fait.

Philippe est solide, il finira bien l’année avec les enfants de sa classe, l’école sera bien supprimée à la rentrée prochaine à la satisfaction des quelques-uns ne pouvant supporter qu’elle puisse être autre chose que très traditionnelle et Philippe ira voir ailleurs que dans l’Education nationale l’autre école qui peut enfin être mis en place pour les enfants.

Cette histoire n’est pas aussi exceptionnelle qu’il y paraît. Bon nombre d’enseignants dont les pédagogies dérangeaient ont ainsi été la cible de calomnies et autres malveillances mettant en cause leur intégrité et leur moralité. Certains y ont même perdu la vie, tous en ont subi les conséquences.

La transformation de l’école n’est malheureusement pas qu’affaire politique, elle soulève des réactions totalement irrationnelles et c’est peut-être plus du côté de la psychanalyse qu’il faudrait en trouver l’explication. On peut aussi la trouver dans le formatage, voire l’auto-formatage de notre société dans la crainte de tout ce qui n’est pas conforme à un ordre bien établi. On ne peut même plus attribuer ces réactions épidermiques à des périodes particulières de notre histoire comme celle de l’occupation par exemple que l’on condamne, ensuite, tout en les reproduisant sans même se rendre compte qu’on les reproduit. Parce qu’à St-Cyr, je suis presque certain que personne, pas plus que la presse,  n’a eu l’impression de faire du tort à qui que ce soit encore moins à l’école… dont ils sont sûrs maintenant qu’ils n’auront plus ! Pour une fois l’administration, en dehors du fait qu’elle devait appliquer les directives ministérielles d’éradication des classes uniques, n’avait, elle, jamais dénigré, encore moins sanctionné, les pratiques de cette classe unique.

La refondation de l’école ? Qui peut encore y croire ?