communication2

Dans nos discussions avec Paul Le Bohec et Maurice Berteloot[1] nous nous empoignions sur ce qui était le pilier de la pédagogie Freinet. Pour Paul, c’était « expression et création », pour Maurice c’était « tâtonnement expérimental », et pour moi c’était « communication ». Malignement je prétendais à mes deux compères que la communication recouvrait tout.

Mais c’est le terme de « communication » qu’il faut alors revisiter dans un sens beaucoup plus large que celui communément admis qui est celui d’échanges de messages et qui ne concerne que l’interrelation. Je l’ai succinctement abordé dans ce billet mais au vu des questions qui me sont régulièrement posées et dont les réponses demandent comme pour les langages un certain développement, je vous joins un chapitre de « l’école de la simplexité » où j’essaie d’être plus explicite.

A télécharger : Extrait_Communication2

a scuola: comunicazione, espressione, creatività, sperimentazione e errore - en la escuela: la comunicación, la expresión, la creatividad, el ensayo y error - na escola: comunicação, expressão, criatividade, experimentação experimental e erro - at school: communication, expression, creativity, experimental trial and error

[1] Paul Le Bohec a été dans le mouvement Freinet le principal porteur de la méthode naturelle. Son  dernier livre, « L’école réparatrice de destins », éd. L’Harmattan.

A la mort de Freinet, Maurice Bertheloot avait pris la direction de l’école Freinet de Vence.