couverturedroite-minUn autre journal scolaire, outil et reflet de la communication

C'était il y a près de quarante ans ! Il n'y avait pas internet mais déjà une "bande" de classes  uniques et de leurs enfants s'était emparé de la télématique (minitel et messageries des listes de diffusion), de la photocopie, du fax... et constituait un vaste réseau sans frontières.

J'ai déjà raconté comment la communication avait mené de la pédagogie Freinet à une école du 3ème type dans la fabuleuse aventure de la communication. Par hasard j'ai découvert dans un vieux carton du grenier une série de transparents, reproduisant des pages des journaux hebdomadaires des enfants, que j'avais faite autrefois pour montrer à mes collègues Freinet ce que pouvait être et à quoi pouvait servir un journal scolaire qui ne ressemblait plus au journaux scolaires habituels, encore moins aux journaux de la presse des adultes.

Le temps a quelque peu délavé ces quelques reproductions qui restent quand même lisibles, mais elle racontent, mieux que tous les discours, ce qu'une petite frange des enfants du mouvement Freinet avaient fait de la communication interactive, tranformant leurs écoles en une seule vaste école sans frontières. C'est aussi ce qui a conduit par la suite à une école du 3ème type. Vous comprendrez aussi pourquoi cela me faisait rire lorsque j'entendais dire que les classes uniques étaient isolées, archaïques...

Qu'est-ce que cela aurait été si les enfants avaient disposé comme aujourd'hui d'internet, de skipe, de youtube, des blogs...

Il me plaisait aussi de conserver la mémoire d'un espace-temps fait par des enfants à qui je  dedie cet ouvrage avec quelque émotion.

Le .pdf du livre est trop lourd pour être mis sur canalblog. Vous le retrouverez avec le livre papier ici