gilets-jaunes

 

Chaque espèce vivante a perduré en organisant les rapports simples ou complexes entre ses individus : espèces individuelles (chats), meutes (loups), espèces grégaires (ruminants), espèces sociales (castors, abeilles)... avec dominants ou sans dominants.

 Et la nôtre ?

 (Voir l'introduction et la première plage dans le billet précédent)

 

Société

 

École, Éducation

La domination institutionnelle

..

Le formatage à la soumission

  Comme dit précédemment, pas de domination dans les espèces sociales. Même dans les sociétés d’abeilles on a cru pendant longtemps qu’il y avait une reine alors que celle-ci n’a qu’une fonction qui lui a été attribuée par la colonie, celle de pondre ainsi que le lui indique la colonie toute entière.

  Les espèces grégaires sélectionnent bien un dominant ou une dominante qui a alors la charge de la survie du troupeau. Cette survie dépend du dominant qu’il se donne.

  Dans son évolution et sa sédentarisation (agriculture et industrie) il semble bien que l’espèce humaine devienne ou doive devenir une espèce sociale. Aucun individu ne peut vivre en autarcie totale, tous sont dans des interdépendances entre les uns et les autres, dans différents groupes sociaux (familiaux, territoriaux, entrepreneuriaux, économiques…).

Ce sont les interdépendances qui créent des entités sociales.

  Ces entités sociales elles-mêmes sont interdépendantes.

Ces interdépendances nécessitent que chaque groupe s’auto-organise, s’auto-structure, crée sa propre organisation pour qu’elles soient efficientes. D’où l’importance de la taille de leurs structures (voir billet suivant). Le cadre dans lequel se pilotent ces groupes sociaux peut s’appeler démocratie, dans son sens étymologique (gouvernement du peuple par le peuple). Poussée au plus loin, la démocratie peut devenir anarchie, sans cadre institué, dans le sens donné par Edgar Morin : l’organisation naturelle et la plus sophistiquée de la vie. Dans ces deux dernières formes d’organisation, aucun des membres d’une société n’en tire des avantages ou privilèges.

  Mais notre société continue à se doter de chefs ou à se soumettre à des chefs, donc à des dominants. Ces dominants s’imposent pour constituer une caste qui se perpétue. Le cadre dans lequel sont pilotés les groupes sociaux (le peuple) s’appelle soit oligarchie (gouvernement par une élite extirpée par la méritocratie produite par l’école – voir plage précédente) soit ploutocratie (gouvernement par les riches), les deux se confondant. Une minorité se reproduisant a un pouvoir sur une majorité. L'organisation interne de cette minorité se rappoche de la bande (lutte permanente pour occuper la position de dominant)

  Les intérêts défendus par une démocratie (survie et bien-être de tous) ne sont pas les mêmes que ceux défendus par une oligarchie en même temps ploutocratie (conservation et augmentation  des avantages et privilèges).

  Notre société vit donc dans une dichotomie incapable à terme d’assurer sa survie : elle est à la fois sociale et grégaire.

   Nous irons immanquablement vers l’effondrement si notre espèce ne devient pas résolument une espèce sociale dont le seul but est sa survie et son bien-être.

 

  L’éducation dans toutes les espèces animales est le temps où le petit est aidé à devenir adulte autonome. Dans les espèces sociales, cette autonomie se situe dans les interdépendances avec les autres individus de chaque groupe auquel il appartient.

  Or l’école, qui dans le processus de la conquête de l’autonomie se situe après la famille, place les enfants dans une dépendance totale à l’institution et aux adultes qui en ont la responsabilité.

  - dépendance à l’institution : la plus grande partie de la vie des enfants et adolescents est régulée par les horaires, les emplois de son temps, les espaces où il doit aller, les activités qu’il doit faire, les comportements à adopter, les règlements, tout ceci étant édicté par une institution. 

  - dépendance aux adultes : le seul rapport aux adultes est l’exécution de ce qu’ils demandent avec la soumission à leurs jugements sur ce qui est exécuté. L’essentiel des règlements sont des interdits assortis de sanctions. Toute initiative dérogeant au règlement est soumise à autorisation, y compris quand il s’agit de besoins naturels comme la mixtion. Le bon fonctionnement de l’école demande l’obéissance. Celle-ci s’obtient par la coercition (punitions ou récompenses). La perte de l’autorité est ce qui est reproché de façon récurrente aux enseignants et à l’école.

 Interdépendances impossible entre enfants.

  L’école n’étant que le lieu où l’on exécute seul et en continu des consignes, l’enfant s’y individualise au lieu de s’individuer (l’individualisation : l’individu qui se coupe des autres. L’individuation : l’individu qui s’affirme parmi les autres.) Les interdépendances ne peuvent exister que dans un espace dont la finalité est la vie de ceux qui l’occupent dans la multiplicité des « faire » de chacun (être et faire)

  L’interrelation entre enfants pendant le temps scolaire est prohibée, quant à la relation enfant/adulte elle est uniquement descendante (l’interrelation implique la réciprocité et l’égalité dans l’interpellation)

  Dans les courts moments de liberté appelés récréations, les moins aptes à la soumission scolaire appelés « mauvais élèves » deviennent alors souvent à leur tour les dominants des cours de récré ou de la rue (organisation en bandes).

   L’école traditionnelle ne constitue en rien une communauté qui s’auto-organise dans les intérêts de chacun et alimentée par la vie de chacun..

  Les enfants et adolescents y sont "élevés" dans la condition de troupeaux.

  Il n’y aura pas d’enfants devenus adultes qui contribueront à éviter l’effondrement tant que dans l’école ils ne pourront pas constituer des communautés où s’organisent les interdépendances nécessaires à la vie de la communauté comme à la vie de chacun.

 Quelques écrits se rapportant au thème : L'autoritééducation et interdépendances - autorité et ordre à l'école - L'autorité, ses dessous -  - 

La suite prochain billet : la taille des structures sociales.