gilets-jaunes

Deux vidéos qui apportent de l’eau à mon moulin :

Une du philosophe des sciences Michel Blay dans un entretien sur médiapart à propos des neurosciences

https://www.youtube.com/watch?v=08DbApLsLKA&t=0s&fbclid=IwAR2ZrNxYMisSyDeASUrmZxrFBL1GdDCRqAxroZ2AXt30d5DyYuJNvUxF3gY

L’autre un extrait court d’une discussion entre Michel Foucault et Noam Chomsky

https://www.facebook.com/YasserLouatiOfficiel/videos/497280281097216/?t=1

- Celle de Michel Blay corrobore ce que je pensais de Dehaene et des neurosciences dans cette série de billets : http://education3.canalblog.com/tag/dehaene.

Le propre d’un scientifique n’est pas d’asséner des vérités et d’en faire les dieux dont ceux qu’elles arrangent s’emparent pour conformer les populations à leurs idéologies mais de sans cesse remettre en question ce que la science elle-même peut faire penser de provisoirement probable. Or les neurosciences dans ses balbutiements avec l’utilisation de l’imagerie cérébrale ne peut qu’émettre des hypothèses parmi beaucoup d’autres. D’autre part ses conclusions lorsqu’elles sont péremptoires ne dépendent que d’une interprétation parmi d’autres d'images artificielles obtenues par des outils et dispositifs dans des conditions tout aussi artificielles qui ne peuvent tenir compte de la complexité dans laquelle opère le cerveau, cerveau lui-même isolé du corps et de son environnement, des cultures, des histoires.

- L’autre de Michel Foucault qui disait en quelques mots et bien mieux que moi ce que j’essayais de faire comprendre dans la série « école et société » http://education3.canalblog.com/tag/école%20et%20société

Et oui l’école fait partie des outils (institutions) de domination sans qu'on les perçoivent ainsi donc terriblement efficaces.

Comment peut-il se faire que des Michel Foucault et bien d’autres depuis des siècles, mondialement connus et reconnus (je pense à La Boétie et à son « discours sur la servitude volontaire », 1574 !!) peuvent-ils n’avoir eu aucune influence sur les soi-disant élites qui détiennent les pouvoirs (ça on le comprend !) mais surtout sur l’ensemble des populations qui s’y soumettent ?????? Admettons que c’était parce que les soumis étaient soigneusement maintenus dans l’ignorance. Mais aujourd’hui, par un retour imprévu du « progrès » qui était au service d’une société de profits, ce progrès (comme internet) permet à tous, tout au moins à tout ceux de bonne volonté, d’accéder à l’éclairage que ces vraies lumières martèlent depuis des siècles. Les soumis ont de moins en moins d’excuses !