vieux

En cette période particulière, nous sommes submergés par ce que disent les « scientifiques ».

La science saurait (ou saurait bientôt) comment faire disparaitre un virus, saurait comment on apprend, saurait ce dont les plantes ont besoin… Et on attend que la science nous dise comment il faut faire ceci ou ne pas faire cela…

Ok, la science nous a dit que la terre tournait et pas mal d’autres choses. Intéressant. Mais, entre nous, savoir que la terre tourne ou que l’univers est fait de particules améliore-t-il beaucoup notre vie ? Un smartphone ou une bagnole dont on ne peut plus se passer ou que l’on est obligé d’utiliser, créés grâce à la science, améliorent-ils les conditions de vie de toute l’humanité ?

Certes, c’est aussi la science qui nous dit que bientôt ses propres découvertes et ce que l’on en a fait vont détruire si ce n’est la planète tout au moins les sociétés humaines.

Je ne dénigre pas la science. Elle est le produit de notre curiosité et de notre imagination, de notre faculté de créer des représentations, permet de faire des théories qui servent éventuellement à agir. Ceci est propre à toutes les espèces animales. Le chien de Pavlov ne faisait qu’une théorie nous disait Karl Popper (quand la cloche sonne, c’est qu’il y a de la pitance dans ma gamelle) mais ensuite il a été prisonnier de sa théorie puisque chaque fois que la cloche sonnait il arrivait alors qu’il n’y avait plus de gamelle !

 L’espèce humaine a simplement développé au plus haut point cette faculté, peut-être simplement pour des raisons morphologiques et de circonstances et parce qu’elle a transformé les représentations qu’elle créait en signes tracés sur des supports à partir desquels elle en produisait d’autres. La baignoire d’Archimède lui avait tout dit, mais en en faisant des croquis, des calculs, des équations… il en résulte le Titanic ! La théorie permet de créer du concret qui n’existait pas.

C’est quoi avoir un esprit scientifique ? Percevoir des événements comme des phénomènes (un éclair suivi du tonnerre), être intrigué par eux et essayer de les comprendre, faire des expériences de pensée qui pourraient les expliquer (émettre des hypothèses, réfuter des hypothèses, construire des théories), faire des expériences pour valider ou réfuter provisoirement les théories, constater si la succession des mêmes phénomènes confirme la théorie, mettre en relation des informations apparemment sans liens (la pomme qui tombe et les planètes qui tournent !)...  Nous sommes tous pourvu d’un esprit scientifique, mais qui s’use quand on ne s’en sert pas ! Faire la cuisine, le jardin, bricoler,… requiert un solide esprit scientifique !

C’est quoi un scientifique ? Il est payé pour ne faire que cela !

Donc quand on est perplexe en écoutant tel ou tel scientifique parce que cela ne correspond pas à ce que l’on perçoit, quand on pense ne pas faire les mêmes constats qu’eux, quand on cherche ou que l’on a d’autres informations qui pourraient faire émettre d’autres hypothèses,… on n’est pas des complotistes, on a aussi un esprit scientifique !!!

L’expérience de pensée - Pédagogies et sciences - De la physique quantique à l’école